Mes Avis lectures de Janvier

Bonjour bonjour,

Alors voilà, je sais que mon blog jusque là n’est orienté que Beauté et DIY mais… j’ai finalement j’ai l’envie de parler un peu d’autres choses de temps en temps. Bien évidemment ces sujets variés ne seront pas au détriment de mes articles beauté !

Du coup j’ai envie de rajouter quelques articles par-ci par-là un peu différents, vous ouvrir un tout petit peu plus ma vie quotidienne, et mes autres loisirs. Et puis si le sujet ne vous intéresse pas, pas de soucis, je n’oblige personne à me lire, passez votre chemin et revenez pour les articles beauté, je ne vous en voudrais pas, promis !

Pourquoi une revue lecture ?

Et bien avant d’être blogueuse beauté, j’ai toujours aimé donner mon avis sur ce que je lisais. D’ailleurs je continue à participer sur le site Lecteurs.com que vous connaissez peut-être ?
J’ai toujours aimé partager avec mes amis et ma famille ma passion des livres. Puis j’ai vu plusieurs revues lectures sur vos blogs aux thèmes si différents. Alors je me suis dit pourquoi pas moi ?
On pourrait partager sur vos lectures du moment ou tout simplement se donner des envies de nouveautés ?

Alors c’est parti, je vous propose de découvrir mes lectures de Janvier !

Des classiques

Avis lectures janvier

Julie de Carneilhan de Colette, publié en janvier 1941.

Aristocrate déchue et vieillissante, julie de carneilhan vit dans un meublé, mais sa brosse à cheveux porte toujours son blason et l’odeur de la meute est accrochée à ses vêtements râpés.
Sa faiblesse est d’aimer toujours son second mari, herbert, remarié avec une femme riche. une crise cardiaque terrasse herbert. il appelle julie, elle accourt. quand elle comprend qu’il prépare encore une fois une manoeuvre sordide, elle s’en retourne, cavalière toujours fière, vers sa terre natale.

Mon premier roman de la célèbre Colette. Ni passionnant, ni barbant, un bon livre qui nous fait entrer activement dans la vie sociale de cette auteure. On découvre avec délice une vie assez débauchée pour l’époque. On s’attache à ce personnage qui nous paraît sans véritable attache.
Je lirai sans aucun doute d’autres romans de cette grande auteure.

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, publié en février 1972.

‘– Bardamu, qu’il me fait alors gravement et un peu triste, nos pères nous valaient bien, n’en dis pas de mal!… – T’as raison, Arthur, pour ça t’as raison! Haineux et dociles, violés, volés, étripés et couillons toujours, ils nous valaient bien! Tu peux le dire! Nous ne changeons pas! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d’opinions, ou bien si tard, que ça n’en vaut plus la peine. On est nés fidèles, on en crève nous autres! Soldats gratuits, héros pour tout le monde et singes parlants, mots qui souffrent, on est nous les mignons du Roi Misère. C’est lui qui nous possède! Quand on est pas sage, il serre… On a ses doigts autour du cou, toujours, ça gêne pour parler, faut faire bien attention si on tient à pouvoir manger… Pour des riens, il vous étrangle… C’est pas une vie… – Il y a l’amour, Bardamu! – Arthur, l’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches et j’ai ma dignité moi! que je lui réponds.’

Un classique parmi les classiques traitant de la 1ère guerre mondiale. Celui-là je me suis accrochée pour le finir. L’originalité ici c’est que le héros (enfin personnellement je le considère plutôt comme un anti-héros) fait tout pour échapper à la guerre. On découvre beaucoup sur les sentiments des personnes qui refusaient la guerre et ce qu’ils étaient amenés à faire pour être « libre ». J’ai découvert aussi avec horreur cette méprisables période de notre Histoire où les français allaient visiter les colonies et soumettre à l’esclavage les habitants.
J’ai eu l’impression pendant tout ce récit que l’auteur était dénué de sentiments, d’affection, d’humanité presque. Et en voyant ensuite que ce roman était autobiographique cela m’a un peu perturbé. Il a écrit un bon nombre d’autres romans mais je n’ai aucune envie de replonger dans son univers cynique et glauque.

Thème de la guerre :

Avis lectures janvier

Illska de Eirikur Orn Norddahl, publié en août 2015.

Événement dans l’histoire mondiale : Agnes et Omar se rencontrent par un dimanche matin glacial dans la queue des taxis au centre-ville de Reykjavik. Agnes rencontre aussi Arnor, un néonazi cultivé, pour sa thèse sur l’extrême droite contemporaine. Trois ans, un enfant et une crise de jalousie plus tard, Omar brûle entièrement leur maison et quitte le pays. L’histoire commence en réalité bien avant, au cours de l’été 1941, quand les Einsatzgruppen, aidés par la population locale, massacrent tous les Juifs de la petite ville lituanienne de Jurbarkas. Deux arrière-grands-pères d’Agnes sont pris dans la tourmente – l’un d’eux tue l’autre – et, trois générations plus tard, Agnes est obsédée par le sujet. Illska parle de l’Holocauste et d’amour, d’Islande et de Lituanie, d’Agnes qui se perd en elle-même, d’Agnes qui ne sait pas qui est le père de son enfant, d’Agnes qui aime Omar qui aime Agnes qui aime Arnor.

Un roman vraiment vraiment très tordu. J’ai failli l’abandonner à la lectures des premières pages. Je l’ai trouvé très indécent et scandaleux.. L’Holocauste est un thème très… dur. Et je trouve qu’au début l’auteur a été irrespectueux. Par exemple il dénombre les victimes de la Shoah, puis convertit en nombre de jambes, bras, puis finis par le nombre de b*tes et ch*ttes… !! Je n’ai pas compris pourquoi. C’est choquant et je ne vois aucunement l’intérêt. Une fois passé ce moment, on retrouve à de nombreux passages des mots vulgaires du même acabit.
Mais j’ai voulu persister jusqu’à la fin, car lisant beaucoup sur la WW2 je ne m’étais encore jamais penchée sur les événements en Islande et Lituanie.

Malgré tout, la première moitié du livre donne une magnifique leçon de morale et d’humanité, il relève des propos censés, et n’hésite pas à faire le lien entre la situation actuelle (la montée des extrêmes) et la situation qui a mené l’élection d’Hitler.
La deuxième moitié du livre est ennuyeuse et inutile…

L’exercice de la Médecine de Laurent Seksik, publié en août 2015.

Léna Kotev est cancérologue à Paris. Elle descend d’une longue lignée de médecins : Pavel Alexandrovitch exerça dans la Russie tsariste, Mendel fut professeur dans le Berlin des années 1920, Natalia fut victime, sous Staline, de l’affaire du complot des Blouses blanches. Loin des glorieux combats, Léna rêve de se soustraire à la légende familiale. Mais peut-on échapper à un destin inscrit dans une mythologie qui nous dépasse ?

Un roman intéressant, sans plus. J’étais attirée par ce livre car c’est une période de l’Histoire que je ne connais pas du tout, ou presque. J’ai apprécié découvrir ces périodes sombres et apprendre de nouvelles choses sur les événements ayant eu lieu dans la Russie tsariste.
On ne s’attache pas vraiment à « l’héroïne », j’ai eu l’impression de n’être que spectateur dans ce roman alors que pour d’autres j’ai l’impression d’être immergée avec eux dans l’Histoire.

Un top et un flop

Avis lectures janvier

Les anges meurent de nos blessures de Yasmina Khadra, publié en décembre 2013.

Il se faisait appeler Turambo, du nom du village misérable où il était né, dans l’Algérie des années 1920. Il avait pour lui sa candeur désarmante et un direct du gauche foudroyant. Il fréquenta le monde des Occidentaux, connut la gloire, l’argent et la fièvre des rings, pourtant aucun trophée ne faisait frémir son âme mieux que le regard d’une femme. De Nora à Louise, d’Aïda à Irène, il cherchait un sens à sa vie.
Mais dans un monde où la cupidité et le prestige règnent en maîtres absolus, l’amour se met parfois en grand danger.

Yasmina Khadra est un excellent auteur, j’aime chacun de ses livres. Ils sont durs à encaisser et j’ai souvent une boule dans la gorge en les lisant mais on apprend tellement de choses sur l’Algérie par exemple. Encore une période de l’Histoire que je connais très peu… à l’école nous n’avons jamais rien appris sur cette guerre et j’arrive à un moment de ma vie où j’ai envie d’en savoir plus. Les personnages de chacun de ses romans sont vraiment attachants, on a envie de tout notre coeur qu’ils s’en sortent…
J’ai beaucoup appris grâce à cet auteur sur l’Algérie et sur l’Orient. Il me reste encore beaucoup de ces romans à lire et je ne m’en lasse pas.

Le diable vit à Nothing Hill de Rachel Johnson, publié en mai 2011.

L’argent ne fait pas le bonheur… même quand on habite un square privé de Notting Hill, l’adresse la plus branchée, la plus recherchée, la plus snob de Londres. Prenez Clare et Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariées, copines, voisines, mènent une existence de rêve. Jusqu’au jour où débarque un milliardaire américain, célibataire, la tentation incarnée. Chassés-croisés amoureux et intrigues immobilières se succèdent alors sur la verte pelouse et ce coin de paradis si cher payé se révèle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutôt ! La tranquillité des beautiful people vole en éclats.

J’avais envie après tous ces livres traitant de la guerre d’un peu de légèreté, de gaieté. Malheureusement je n’ai pas du tout du tout accroché à ce roman. Les femmes sont décrites comme assez superficielles et puis on alterne les points de vues des différentes protagonistes… J’ai abandonné (ce qui est extrêmement rare!!) au bout d’une cinquantaine de pages.

Divers

Avis lectures janvier

Starters de Lissa Price, publié en mars 2012.

Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu. Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de romans ado / jeunes adultes, je privilégiais les livres où j’apprenais sans cesse de nouvelles choses. Mais j’avoue qu’une fois dans mes mains, ça m’a fait du bien de retourner à ce genre de littérature. Cela détend complètement, et on s’immerge avec plaisir dans ces vies trépidantes d’aventures !
J’ai trouvé ce roman original, au début j’avais peur qu’il ressemble un peu trop aux Ames Vagabondes de Stephenie Meyer, mais finalement… même pour quelqu’un qui a beaucoup lu de romans du genre, il était original et très bien mené du début à la fin.
Il s’agit d’une duologie et mon amie m’a déjà prêté le deuxième et dernier tome : Enders.

Nothing Hill With Love Actually de Ali McNamara, publié en juin 2013.

Devenir héroïne de comédie romantique…

Vous en rêviez ? Elle l’a fait.

Scarlett rêve de faire de sa vie un de ces films légers et romantiques qu’elle consomme sans modération. Déçue par son existence monotone, elle se demande si elle devrait vraiment épouser son fiancé. C’est alors qu’on lui propose un gardiennage en plein cœur de Notting Hill. Une retraite aux frais de la princesse dans le décor d’un de ses films préférés ? Voilà une offre qui ne se refuse pas. Tournant le dos à ses amis, à sa famille et à son futur ex, Scarlett se rend à Londres, bien décidée à devenir l’héroïne de son propre film. Sean, son voisin aussi séduisant qu’exaspérant, va venir pimenter son intrigue. Voilà peut-être l’occasion de faire de cette comédie romantique une belle histoire d’amour…

Un roman qui fait du bien ! Les comédies romantiques ça fait toujours rêver, c’est agréable à lire, pas prise de tête, mignon, adorable…. Je ne passerai pas des heures à lire ce genre de romans mais j’avoue que je l’ai dévoré quand il pleuvait.. Et passer quelques heures au coin du feu avec ce livre dans les mains m’a fait un bien fou ! Donc un très bon roman du genre 😉

Une saison pleine de promesse de Cathy Kelly, publié en janvier 2015.

Un livre de magie, reçu par erreur, va aider une demoiselle d’un certain âge à s’affranchir enfin d’une éducation trop stricte. Prenant exemple sur ses voisins, une mère de famille déprimée décide de ramener un grain de folie dans sa vie. Une jeune fille qui ne se consacre qu’à ses soeurs, en oubliant de vivre, va faire une rencontre qui risque de tout changer.
Dans ces histoires pleines de promesses, le bonheur n’est pas toujours là où on l’attend.

Une vraie pépite. Du bonheur, de l’optimisme, de l’amour ! Un véritable plaisir à lire. Des nouvelles merveilleusement racontées. Quand on ferme ce livre, on se sent bien.. C’est vraiment une pure injection d’optimisme. J’aimerai trouver ce genre de roman plus souvent ! On aimerait que les nouvelles ne s’arrêtent pas (et pourtant je ne suis pas fan de ce genre) et pouvoir vivre encore un peu avec les différents protagonistes.

Coup de coeur BD

Avis lectures janvier

Tu mourras moins bête de Marion Montaigne – Tome 2 « Quoi de neuf Docteur Moustache » , publié en septembre 2012.

« Après avoir brillamment démystifié la science au cinéma, le Professeur Moustache s’attaque à. votre corps ! Si vous croyez que l’apoptose est une maladie des pieds ou si pour vous le «stade anal» est un lieu de concert de 100 000 personnes, alors ce livre est fait pour vous !
Méchants virus et vilaines bactéries, psychologie et scientifiques un peu cinglés : pour passer son doctorat les doigts dans le nez ou simplement pour briller en société, Tu mourras moins bête, c’est excellent pour la santé !
Grâce à son programme «cinq rires et légumes par jour», le Professeur Moustache vous promet un esprit sain dans un cornichon ! »

J’avais déjà trouvé à la bibliothèque le tome 1 et le tome 4, ils étaient tous deux vraiment top et drôles. Et là… en tant qu’étudiante en biologie, en tombant sur ce tome là je ne pouvais pas passer mon chemin !
Comme les autres c’était vraiment très intéressant, bourré d’humour, une vraie pépite ! De plus j’ai trouvé que l’auteure se débrouillait vraiment super super bien pour vulgariser la science et la biologie… Car il y a eu des notions abordées en cours assez difficiles à assimiler et là.. l’auteure a simplifié la chose à outrance et c’était tellement plus facile à comprendre ! D’ailleurs elle se dessine elle-même se faisant torturer par les scientifiques car « les globules blancs ne portent pas de cravate!!! ».
En résumé, si vous avez envie de rire et d’appendre de nouvelles choses, je vous conseille ces différents tomes ! Le tome 1 aborde par exemple la science dans le Cinéma… Interstellar, Star Wars et autres passeront sous la critique du Dr Moustache 🙂


 

Et voilà pour mes lectures de Janvier. J’espère que ce nouveau genre d’article vous plaira quand même un minimum. Sinon j’ai adoré vous parler de lecture alors je continuerai sans doute en février également 😀

Et vous quelles sont vos lectures du moment ? Votre dernier coup de coeur ? Votre genre de roman préféré ? 

Emy Jolie

Blogueuse beauté Bio, Naturelle et tambouilleuse pendant ses heures créatives.

Emy Jolie

Blogueuse beauté Bio, Naturelle et tambouilleuse pendant ses heures créatives.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Notice: Trying to get property of non-object in /home/emyjolieht/www/wp-content/plugins/jetpack/modules/gravatar-hovercards.php on line 238
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien
%d blogueurs aiment cette page :